Demandez
votre devis en ligne
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Billet d'humeur : halte au discount thermique !

Billet d'humeur : halte au discount thermique !

Le 28 février 2015
Billet d'humeur : halte au discount thermique !
Cette information traite d'un cas concret d'une étude thermique rt 2012 réalisée en urgence avant la réception d'une maison.

 

BILLET D'HUMEUR

HALTE AU DISCOUNT THERMIQUE !

par Thibault JEAN


J'ai décidé de parler d'un sujet qui touche la profession des thermiciens, et au delà, de toute la chaîne de la construction. En effet, j'ai été confronté à un procédé dont j'avais entendu parlé, que j'avais constaté sur le net mais auquel je n'avais jamais été directement confronté, ce que j'appelle le "Discount Thermique".


LES FAITS

J'ai été contacté courant Février 2015 par des particuliers, Madame A. et Monsieur L., qui avaient obtenu mes coordonnées par une personne faisant parti de mon réseau professionnel. Ils m'expliquent alors avoir bientôt achevé leur construction d'une maison individuelle au nord de CAEN, d'une surface habitable de 104m² et me disent avoir besoin d'une étude thermique pour vérifier la conformité à la rt 2012 et surtout donner ces informations à la société en charge d'établir la conformité de fin de travaux et à celle réalisant le test de perméabilité. Jusqu'ici, rien d'anormal, à un détail près : comment avaient-il pu déposer leur permis de construire sans la fameuse attestation de prise en compte de la réglementation thermique au dépôt de la demande de permis, le PCMI14, souvent appelé, "Attestation BBIO" ? Ce sur quoi, ils me répondent avoir fait faire une étude thermique avant le dépôt de leur permis de construire. Je m'empresse donc de leur répondre de voir avec la société qui leur à fourni ce document pour qu'il leur envoie les documents nécessaire. En toute bonne foi, je n'allais pas leur vendre une prestation qu'ils avaient déjà payé. Je leur demande en parallèle de m'envoyer les documents dont ils disposaient. Quelle fût ma surprise...

Ces personnes étaient tombées dans le piège d'acheter un ensemble plans de permis de construire + étude rt 2012 sur internet, pour la somme de 800,00€ TTC, dont 150€TTC d'étude thermique : tarif "Discount".

Tous les professionnels sérieux savent que ces prestations ne valent pas ce prix là. C'est à peine la moitié du prix de plans fait par un maître d'Œuvre ou un Architecte. Côté étude thermique, quand on prend le prix des assurances décennales, logiciels, loyers, rémunération du personnel qualifié, il est impossible de sortir un tarif comme celui-ci, à moins d'en faire 4 par jour.

Parlons justement de "l'étude thermique" : celle-ci tenait en quatre pages bien aérées et donnait quelques bribes d'informations sur les composant du bâti, avec des incohérences sur les matériaux (une couche de polystyrène expansé sur les plafonds avec une deuxième couche en laine de verre...). Quand aux menuiseries, tous les coefficients Uw avaient la même valeur, que ce soit pour une fenêtre de 50x50cm ou d'une porte-fenêtre de 90x215cm.

Tous les thermiciens sensés vous diront que le coefficient Uw dépend de la surface de celle-ci au travers de son rapport de surface vitrée et opaque, la qualité du vitrage, les caractéristiques des profilés... et que par conséquent, on ne peut pas avoir les mêmes valeurs suivant différentes tailles et typologies (coulissant, ouvrant, fixe...). D'ailleurs, le fascicule 3 des règles Th-Bât impose de renseigner les valeurs tenant compte de tous ces paramètres!

Bref, un tissu d'informations peu exploitables, ne donnant même pas le stricte minimum puisque n'évoquant même pas le traitement des ponts thermiques, ne donnant pas de conseils sur le traitement de l'étanchéité à l'air, ce qui dénote un vrai défaut de conseil à mon sens. A aucun moment, il n'est mentionné le fait que ces données (si justes soient-elles) sont là pour la prise en compte mais bien en tant que "synthèse simplifiée d'étude thermique rt 2012", ils s'engagent donc sur leurs résultats!

On ne parle pas non plus du risque de condensation dans les parois, du système de chauffage, de production d'eau chaude sanitaire... allons-y gaiement.

Ayant très rapidement compris dans quelle situation étaient les clients (qui avaient entre temps recontacté cette société qu'il leur a répondu "on ne nous demande jamais les informations sur la chauffage..."), je pris le parti de voir ce que je pouvais faire pour les sortir de ce mauvais pas.

Deuxième coup de massue : les plans.

Hauteur sous plafond à 2,80m (2,45m en réalité), et le plus fort des murs extérieurs côtés à 50cm d'épaisseur!!! Les clients les avaient d'ailleurs appelé à quatre reprises pour qu'ils reprennent les plans sachant qu'il savaient pertinemment l'épaisseur puisque préconisé dans "l'étude thermique" avec du parpaing de 20cm + laine de verre 12cm soit 34 cm environ hors enduit. Les surfaces déclarées au permis étaient donc fausses. De 104m² on été en réalité à 118m² habitable (+ de taxe foncière et de TLE: bonne nouvelle pour les clients). La Shon RT (nouvellement la SRT), prise égale à 20% de plus que la surface habitable, fausse également !

Pour faire une étude thermique convenable, il a donc fallu redessiner les plans avec les bonnes côtes.

Je me suis ensuite intéressé aux systèmes et au bâti. Fort heureusement, les clients sont tombés sur des entreprises de très bons conseils. Saluons les artisans, souvent décriés et qui souffrent comme tous de la chute des affaires dans le bâtiment et notamment en maisons individuelles mais qui se sont bien adaptés aux exigences de la rt 2012.

Ce que j'ai oublié de mentionner, c'est que lorsque je suis passé sur le chantier, les travaux en étaient au carrelage, plus que les spots à mettre et en route pour le contrôle et le test de perméabilité à l'air, donc peu de marge de manœuvre pour modifier quoi que ce soit.

Bilan de l'étude. il a fallu pour les clients :

  • Annuler la commande de leur poêle à bois bûche (sans régulation, ni dispositif d'arrêt manuel) au profit d'un poêle à granulé performant
  • Condamner les attentes de certains radiateurs électriques (enlever les fileries des gaines et les boucher définitivement, sans possibilité de les réutiliser ultérieurement).
  • Installer un chauffe-eau thermodynamique (percement des murs extérieurs...)
  • Ajouter de l'isolation sur le plancher des combles pour arriver à 45cm de laine soufflée au total
  • Changer leur caisson de VMC hygro B standard par un de type très basse-consommation (de même marque que les bouches et entrées d'air en place, sous le même avis technique).
  • Ré-isoler une cloison donnant sur un local non chauffé et remplacer la porte de communication avec l'ambiance chauffée par une porte isolante.

Tous le reste du bâti avait été bien conçu avec un plancher donnant sur vide-sanitaire bien isolé, des ponts thermiques traités par rupteur au plancher intermédiaire, des coffres tunnels d'une grande qualité, des menuiseries PVC de bonne qualité, ce qui à permis à ce que la construction soit finalement conforme à la RT2012, au prix de certains changement ayant un impact financier non négligeable.

CONCLUSIONS

Le but de ce billet d'humeur n'est pas de faire de la délation, mais d'alerter sur un sujet qui peut décrédibiliser une profession toute entière. Je ne souhaite pas voir mon métier faire le bis repetita placent qu'ont connu d'autres métiers du bâtiment, faisant la part belle aux sociétés peu scrupuleuses.

Le genre de société qui se permet de vendre des prestations de cette acabit et qui se targue d'avoir fait des dizaine de milliers d'études thermique rt 2012 de maison individuelle à ce jour, devraient se remettre en question. On comprend alors aisément pour quelle raison ils pratiquent des tarifs si bas. On ne peut pas faire de la qualité à ce prix là, ou tout du moins, apporter toute l'attention et le temps nécessaire à faire une étude thermique en bonne-et-due-forme.

Heureusement, ils n'interviennent que sur des projets de maisons individuelles, ils ne semblent pas assez compétent pour s'attaquer à un peu plus complexe thermiquement parlant.

Ces "informaticiens" n'ont pas du faire leur études dans ce domaine (ou une simple formation de quelques jours), et n'ont jamais du mettre les pieds sur un chantier.

Les conséquences de leur actes ne sont donc pas mesurés. Rappelons, que la réglementation thermique est une loi, avec sanction financière en cas de non respect. Les clients, pour la plupart, investissent pour toute une vie, et empruntent sur une durée de 20, 25 ou 30 ans. Toute la mesure et le soin doit être apporté dans nos interventions d'Ingénierie.

C'est pourquoi j'en appelle à la plus grande vigilance, que l'on soit bureau d'études, prescripteur, constructeur, maître d'œuvre, architecte, contrôleur et tous les acteurs du bâtiment en général, face à ce genre de société et de prévenir le plus grand nombre sur les risques de choisir ces sociétés pratiquant des prix imbattables. Il en va de la crédibilité de la profession de l'Ingénierie Thermique, qui ne doit pas, comme ont pu souffrir les diagnostiqueurs immobiliers à une époque (avant le renforcement des qualifications et du niveau d'exigence), d'une mauvaise presse, car nombreux sont les cabinets d'Ingénierie à faire leur métiers le plus consciencieusement possible.

Etude thermique RT2012 rt 2012 RT 2012  à : Caen Lisieux Bayeux Falaise Argentan 14 Cherbourg saint Lô Coutances Granville 50 Flers Alençon Argentan 61 Le Havre Rouen Dieppe Fecamp Yvetot 76 Evreux Bernay Louviers 27 Rennes Fougeres 35 Laval 53 Le Mans 72 Paris 75
Attestation BBio bbio à : Caen Lisieux Bayeux Falaise Argentan 14 Cherbourg saint Lô Coutances Granville 50 Flers Alençon Argentan 61 Le Havre Rouen Dieppe Fecamp Yvetot 76 Evreux Bernay Louviers 27 Rennes Fougeres 35 Laval 53 Le Mans 72 Paris 75

Documents associés à cette actualité : newsletter_20-_20mars_202015.pdf

Newsletter